les armes de la critique

Bienvenue sur mon blog

les dernières de supermenteur

Classé dans : politique — 06/28/2009 @ 10:05

Devant l’OIT, supersarko a défendu le droit du travail et demandé que l’OIT soit consultée avant tout accord international à l’OMC dirigée par le socialiste en peau de lapin Lamy (pas du peuple). Comme chiracos en Afrique du Sud « la maison brûle et on regarde ailleurs », on a de beaux discours sans effection dans le pays. On aimerait que le sauveur de l’humanité pratique la chose en France. Or, depuis 2002, Sarkocescu ne cesse de torpiller le droit du travail, d’accroître la répression, de rogner sur les prestations sociales. Bel exercice de dédoublement de la personnalité sur le thème: voyez mes ailes, je suis oiseau, voyez ma peau, je suis souris.

Devant le congrès réuni à Versailles, le nanoprésident a annoncé un grand emprunt alors que l’on en est déjà à 1500 milliards de dette fin 2009 (dont 140 de plus en 2009) et à 7,5 % du PIB en déficit du budget de l’Etat. cela me rappelle la logique du sapeur Camembert (il creuse un trou pour reboucher le précédent) affichée par un de mes stagiaires, years ago, lors d’un séminaire pour cadres supérieurs d’EDF, en même temps PDG de filiales de cet « EPIC ». Le bonhomme me dit: ma filiale est dans le rouge, est-ce que je peux faire un emprunt pour redresser les comptes? je fus obligé de lui répondre que dans un bilan le déficit est la différence négative entre l’actif et le passif et qu’une dette figurant au passif elle ne faisait qu’accroître le déficit. C’est la même logique que développe notre omniprésident qui ne veut toujours pas revenir sur sa loi TEPA d’aout 2007, laquelle diminue les recettes de l’Etat de 10 à 12 milliards par an année pleine…Tsarko était ministre du budget lors de l’emprunt Balladur de 110 milliards de francs, offre tellement coûteuse qu’il y a été mis unterme rapido et que l’emprunt a été racheté. Il ne s’agit donc, avec cette annonce, que de séduire les classes moyennes ruinées par la chute de la bourse entre 50 et 80 %. Et puis dans 15 ans, quand il faudra rembourser l’emprunt, Tsarko ne sera plus là. c’est cela la politique: tirer des chèques en blanc sur l’avenir. Rappelons que l’emprunt Giscard de 6 milliards de francs, gagé sur l’or, a coûté in fine 65 milliards! le but réel des emprunts auprès du public et non des marchés financiers (qui prêtent déjà au bas mot 15 milliards par mois) est d’offrir  une rente aux petits bourgeois.

 

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

sans violence et sans haine |
Changer Amiens |
Parti de Gauche. Commission... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "كُن...
| ALLIANCE POUR LA NORMANDIE
| degaulois.justice.fr