les armes de la critique

Bienvenue sur mon blog

Fillon, idéal-type de la démocrassouille ripoublicaine francaouie

Classé dans : politique — 02/04/2017 @ 12:06

Le parti LR est en train de lâcher son récent élu comme candidat à la résidence élyséenne; on ne saurait parler de présidence tant le système représentatif français est pourri. Ce n’est pas Fripouillon qui pose problème: c’est le système lui-même qui par construction illustre le fameux un pour tous, tous pourris. Si le parti commence à pousser notre parangon de vertu, le moine friqué et pas encore défroqué, c’est que la chaussée aux moines est devenue glissante pour tout le monde. Les journaleux, enhardis par l’affaire, risquent de s’intéresser à tout le monde et de mettre au grand jour, ce qu’ils auraient dû faire depuis longtemps, la substantifique moelle de notre belle démocratie libérale et représentative. Le système risque d’être détricoté et toute la classe politicienne peut en payer le prix. Il faut donc sacrifier l’arbre Fillon, qui n’est pas un para bel homme du tonnerre, pour sauver la forêt LRPS.
La multiplication des mandats électifs, à la fois dans le temps et dans l’espace, permet de se constituer des fiefs, d’avoir un réseau de « clients » (au sens romain), de prébendiers, d’assistés (ce ne sont pas ceux que la droite à la Veau-Quiet désigne), de redevables. Ce qui colle mal avec la théorie suivant laquelle le député représente l’intérêt général de la nation (une et indivisible) et non les intérêts particuliers de son apanage. C’est facile puisque les dépenses afférentes sont payées par les contribuables; et les moyens d’acheter une clientèle sont fort nombreux: DUP, POS bidouillable, permis de construire, commandes publiques, attribution de concessions de service public, achats de publicité dans les médias, attribution de logements ou d’une place dans un bon lycée ou VIP au stade, subventions en tout genre, notamment aux associations amies y compris cultuelles, distribution de bons postes aux ex-bons syndicalistes (exemple: feu Chérèque à l’IGAS). En retour, le bon député reçoit des dons, peut placer ses amis dans le privé si généreux envers ceux qui l’ont bien servi, peut y pantoufler à condition, naturellement, qu’il défende bien les intérêts des lobbys en faisant voter des lois ou en prenant des décisions en leur faveur, en bloquant les initiatives ennuyeuses pour les profits. Le tunnel Lyon-Turin, l’ayraultport de Nantes, les nouvelles lignes TGV, les « partenariats public-privé », les bonnes relations avec les dictatures, etc., ça rapporte à qui? A Bouygues, à Dassault, qui, en outre, achète littéralement des voix et vient d’être condamné (son père, Marcel, distribuait des billets de 500 francs dans sa circonscription de l’Oise).
La théorie est que la Chambre des députains est quasiment la nation car elle est un hologramme en réduction du bon peuple; c’est la Chambre qui a fini par détenir la souveraineté à la place dudit peuple. C’est pourquoi, comme lui, elle est une et absolue. C’est ce qui donne un chèque en blanc muni des pleins pouvoirs au corps majoritaire des députains (j’imite Boris Vian: un général, dégénéré, un maréchal, des maraîchers, un député, des…). Avec cette prétendue délégation des pleins pouvoirs, la majorité peut décider ce qu’elle veut et c’est ainsi que Tonton, dès 1983, a fait voter toutes les lois nécessaires à la conversion du pays au libéralo-capitalisme sans limites. Vous me direz qu’il y a les alternances de majorité. Yes, mais c’est bonnet blanc et blanc bonnet car le LRPS a exactement une politique unique, différenciée seulement par le tempo et la brutalité. Il ne sert donc plus à rien de veaûter puisque ce sera toujours la même politique qui sera continuée.
La conséquence de ces inconséquences théoriques et des pratiques des partis ou des politicards fait que nous avons une classe politique très homogène, endogamique, quasi inamovible et cramponnée sur ses privilèges pourtant abolis le 4 aout 1789. A quoi s’ajoute que ses membres sortent des mêmes écoles où ils sucent le lait libéralo-capitaliste qui y est généreusement distribué: Sciences.Po, HEC, ENA, Dauphine, ces « séminaires de l’aristocratie » comme disait Proudhon. Il est normal que nos élites ainsi formatées ne disposent que d’une « pensée unique » axée sur le libéralisme et la technocratie. Au passage, on obtient trois phénomènes anti démocratiques: l’entre soi des élites fermées sur elles-mêmes, donc coupées cu peuple que, par dessus le marché, elles accusent d’être populiste, ignare, « sale et méchant »; le non-renouvellement des élites que pourtant des fascistes comme Pareto et Mosca avaient dit indispensable au maintien de la domination sous masque démocratique; la disparition de la méritocratie, donc de l’espoir des gens du peuple de voir leurs enfants réussir.
Ce qui frappe le plus, c’est que cette prétendue élite a perdu tout sens de l’honneur, tout sentiment de honte. Elles pensent que parce qu’elles ont été élues et même réélues (voir Balkany, Chirac) elles ont sont au-dessus du vulgum pecus et ont tous les droits de se sucrer. Elles ont un sentiment d’impunité, hélas nourri par une justice inéquitable à la la Fontaine (voir l’absolution donnée à C. Lagarde et la dispense de prison pour Serge Dassault): « selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ». Du reste, le libéralisme n’est-il pas assis sur la proscription de la morale dans la sphère politique, comme l’économie scientifique et neutre? Et Dieu n’existant pas pour la plupart de nos élites, « tout est permis » (Ivan Karamazov). C’est pourquoi Fripouillon (condensé de fric et de Pouillon, oui, Fernand, l’architecte de la Garantie Générale Foncière sous Charlot) s’est tué lui-même: il a excipé d’une morale affichée qu’il ne pratiquait pas. Sic transit gloria mundi… Il va payer pour tout le monde en coupant un rameau pourri au lieu des branches maîtresses de l’arbre de la tentation. Penelope aurait dû s’appeler Eve.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

sans violence et sans haine |
Changer Amiens |
Parti de Gauche. Commission... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "كُن...
| ALLIANCE POUR LA NORMANDIE
| degaulois.justice.fr