les armes de la critique

Bienvenue sur mon blog

De quoi Fripouillon est-il le nom?

Classé dans : politique — 02/06/2017 @ 12:13

Fripouillon a été désigné comme candidat du LR à la pestilentielle de 2017 par 4,5 millions de personnes: essentiellement des bourges, des urbains, des cathos, des conservateurs… C’est dire que cette fraction droitière de la population électorale (45 millions, soit 10 %) a cru décider du vainqueur sans avoir quelque représentativité que ce soit. On voit déjà là que les primaires consistent en quelque sorte à revenir au suffrage censitaire sous prétexte de démocratie participative. De plus les lieux de vote avaient été soigneusement choisi pour favoriser Tsarko (peu de sites chez les prolos ou les ruraux handicapés en outre par le temps de transport et la disponibilité). C’est bien une fraction importante du « peuple de droite » qui a adoubé le candidat Fillon, lequel affichait un discours susceptible de le séduire: retour aux valeurs familiales (un papa, une maman [et un patrimoine]) contre la dissolution des moeurs, chasse aux assités, à bas les privilèges des fonctionnaires, austérité (pour les prolos), baisse d’impôts, réduction de la Sécu aux seuls gros risques, etc. Ce programme séducteur pour la droite traditionnelle était en même temps une affirmation de l’orthodoxie libéralo-capitaliste et un signal vers la Teutonie austéritaire (moins 500 000 fonctionnaires, 100 milliards de réduction des dépenses publiques). Fripouillon, visiblement, n’a pas compris le film: le libéralo-capitalisme ne peut se maintenir que s’il lâche sur les questions sociétales; le deal proposé aux gens est: laissez gérer l’économie par des experts et des politiques inféodés au capital contre voter liberté de faire ce que vous voulez (à condition, naturellement, que cela ne gêne pas les affaires et la phynance). Pendant que vous vous amusez, nous nous occupons de l’essentiel. Fillon, c’est presque du Trump: à droite toute pour les problèmes sociétaux et liberté totale pour les puissances économiques qui vous redonneront de l’emploi par « ruissellement » si vous les laissez totalement libres d’agir sans limites étatiques, fiscales ou environnementales. La différence est que les électeurs de Fripouillon étaient de droite libérale en économie alors que ceux de Trump se trouvaient essentiellement dans le peuple déboussolé, ruiné, raciste, réactionnaire. Or, en France, ce peuple-là vote pour le FN ou s’abstient. Le pari de Fripouillon était d’arriver deuxième au 1er tour et de rafler la mise au second. Idem chez les Maqueron et autres socialos en peau de lapin.
Le saint homme, vêtu de probité candide et d’une ceinture de peaux de banane, est le prototype du professionnel de la politique, intégré depuis plus de 30 ans dans les magouilles du pouvoir et du prétendu Etat, prêt à avaler toutes les couleuvres qui lui permettent de rester dans la sphère politico-médiatique au point d’avoir été le fidèle « collaborateur » de Tsarkozy. C’est ce qui explique, car il n’est pas le seul (voir les politicards professionnels que sont Hamon et Valls), que le système oligarchique, associé à la ploutocratie libérale, perdure quelles que soient les circonstances. Le système est bien organisé pour assurer le monopole du pouvoir à la clique LRPS qui, avec moins de 50 % des électeurs, détient l’essentiel des sièges puisque la proportionnelle a été répudiée dans notre belle démocratie. Notre homme est donc le digne représentant d’une aristocratie élective, sachant que le système électoral a été trafiqué pour qu’elle dure.
L’homme si sérieux, si rigoureux est aussi le parangon du remplacement de la démocratie et du politique par la gestion comptable à dire d’experts-économistes. Qu’est-ce que le Politique? C’est l’instance qui organise une communauté politique (une « politie » chez les Grecs) autour du bien commun, avec des valeurs et des finalités partagées, qui distingue son intérieur et son extérieur afin de préserver son identité culturelle, qui sait reconnaître ses amis et ses ennemis. Ce qui suppose une triple culture: politique (intérêt général), sociale (vivre ensemble, solidarité) et socio-économique (règles d’échange et de partage). Une politie doit être démocratique car il s’agit de décider des buts et des règles du jeu pour l’ensemble de la communauté, ce qui implique d’y associer tous les acteurs sociaux. Or, les Fripouillon remplacent les visées, les finalités, les valeurs, la décence commune, le bien vivre ensemble par le calcul utilitaire et amoral (soi-disant neutre) des coûts et des bénéfices des décisions. Est réputé bon pour le pays le résultat de ce calcul qui est trop compliqué pour la populace; il faut donc en passer par des experts et ensuite communiquer sur l’excellence de la décision. je n’insiste pas sur le caractère biaisé du calcul qui oublie largement les externalités positives, les nuisances (externalités négatives); il suffit de regarder le mode de calcul du PIB et les statistiques du chômage pour voir que les chiffres ne sont pas la réalité mais une représentation tronquée d’icelle. En outre, la gestion ne dit rien de la pertinence des buts poursuivis (on en meurt pas pour un PIB) pour la société tout entière, ni des valeurs. C’est de l’utilitarisme (faire le plus grand bien [matériel] pour le plus grand nombre), lequel ne s’occupe pas de ce qu’une partie de la population puisse être sacrifiée. Et je suis aimable car en réalité la politique libéralo-capitaliste poursuivie par les Fripouillon, les Maqueron et consorts ne se fait pas pour le plus grand nombre mais pour les seuls capitalistes. Le plus grand nombre, c’était la classe moyenne que la politique de l’UE et des organes internationaux dominés par les USA fidèlement aidés par la Doryphorie a fini par détruire. Alors est morte une valeur essentielle de toute politie: l’espérance. Qui aimerait que ses enfants vivent comme le comptable ou dans la précarité?

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

sans violence et sans haine |
Changer Amiens |
Parti de Gauche. Commission... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "كُن...
| ALLIANCE POUR LA NORMANDIE
| degaulois.justice.fr