les armes de la critique

Bienvenue sur mon blog

Père, pardonnez leur car ils ne savent pas ce qu’ils ont fait

Classé dans : politique — 05/08/2017 @ 10:45

Hier, 7 mai, plus de 20 millions de Francaouis (66 % des exprimés) ont élu Maqueron comme président du pays pour 5 ans. Il y avait 47 millions d’électeurs inscrits (8 à 10 % des électeurs potentiels ne sont pas inscrits); le malhomme a donc réuni environ 43 % des inscrits. le reste, c’est 34 % des exprimés pour la Marine (10,5 millions) et aussi 34 % d’abstentions (25 %) et de nuls ou blancs (9 %). il va de soi aussi que les votes Maqueron ne sont pas seulement des votes d’adhésion; il s’y trouve énormément de votes dits « utiles » pour faire barrage au FN. L’élection est donc loin d’être un triomphe et Maqueron est d’emblée en proie à une hostilité certaine, ce qui va lui rendre très difficile d’obtenir une majorité à la chambre des députains (il en faut 289 pour avoir une majorité absolue). Gageons que la France Insoumise, nombre de frondeurs à la Hamon, le FN et la droite proche de Veau-Quiet vont se démener pour l’empêcher d’avoir une majorité. Gageons aussi que des débris du PS, des opportunistes à la Vallse ou à la Lemaire vont rejoindre En Marche (d’où la vieille expression: prendre le train en marche). Cela ne fera pas une majorité stable et le maqueron gouvernera sans doute avec autoritarisme. Du reste, il a déjà annoncé la couleur: faire passer des lois majeures par ordonnances. Ces lois seront naturellement d’obédience libéralo-capitaliste. Le seul point positif de ces élections pestilentielles est que le duopole UMPS a éclaté en miettes et que l’oligarchie politicienne a été renvoyée (momentanément car elle va rapidement se reconstituer) à ses chères études.
Le Maqueron et la Maquerelle ont vite affiché leurs intentions; le sieur-président s’est dirigé vers son podium sis dans la cour du Louvre près de la pyramide de Peï à la façon de Tonton au Panthéon et avec l’Hymne à la joie, hymne de l’UE et accessoirement tiré de la 9e symphonie du Teuton Beethoven (d’où un surnom de DSK, dit Bite-au-vent). C’est un double signal: je me réjouis de moi-même en affichant ma joie perso et je montre mes convictions européennes. D’ailleurs, Die Grosse Angela et le tricheur fiscal luxembourgeois Juncker ont été dans les premiers à féliciter le nouveau président, qui une fois intronisé, ira baiser les babouches de Merkel à Berlin, comme l’avait fait Zizi Rider. Maqueron va mettre le pays aux normes ordolibérales tudesques alors que c’est cette politique, suivie depuis 30 ans, qui a dressé les peuples européens les uns contre les autres par mise en concurrence sauvage, ce qui a été aggravé dès 2004 par la vague d’entrée de PECO (s) dans l’UE. La France va enfin adopter des « mesures structurelles » afin de s’adapter comme les autres pays à la logique mortifère du libéralo-capitalisme. Merkel s’en réjouit déjà. ce qui est une idiotie car si notre pays se lance dans la course au moins-disant pour rattraper son retard en la matière les autres pays vont accentuer la leur, ce qui va installer encore plus l’UE dans un tonneau des Danaïdes et sur un toboggan sans limites autres que le rabaissement des normes socio-économiques sur le plus bas niveau, sans doute celui de la Roumanie à moins que la Bulgarie ne remporte le titre.
Pendant les petits jeux de la politique politicienne, la « fracture sociale » (territoriale, éducative, économique, ethnique, culturelle, religieuse) a été mise sous le Tapie. Elle va reprendre ses droits et sa descente de toutes les normes ou références. La politique maqueronesque va l’aggraver alors que l’impétrant a promis de restaurer la situation via la bonne vieille politique de l’offre et la théorie du « ruissellement » (les riches et les entreprises, à condition qu’on les laisse libres de toutes leurs décisions, investissent, innovent, embauchent, ce qui rejaillit sur tout le monde). C’était le théorème de Schmidt, social-démocrate teuton: les investissements d’aujourd’hui sont les emplois de demain. D’où les 7 à 8 millions de mini-jobs à temps partiel à 500 euros par mois qui ont ramené le chômage tudesque à 5 %. Du reste, ce qui a augmenté en réalité ce sont les marges et les profits, pas du tout l’emploi. L’Allemagne est très riche, mais pas le peuple allemand qui a payé un lourd tribut au libéralo-capitalisme ordolibéral. Et c’est pareil dans toute l’Europe.
Une alternative va se présenter assez rapidement. Soit la politique du maquignon Maqueron est soutenue par une majorité législative et dans 5 ans la fracture sociale aura vu sa facture alourdie au point de faire élire la Marine triomphalement en 2022, soit il n’y a pas de majorité et la « gouvernance » par décrets va susciter une révolte sociale que le gouvernement ne saura que réprimer violemment. Je n’ose alors penser à ce qui pourrait se produire…

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

sans violence et sans haine |
Changer Amiens |
Parti de Gauche. Commission... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "كُن...
| ALLIANCE POUR LA NORMANDIE
| degaulois.justice.fr