les armes de la critique

Bienvenue sur mon blog

Les malheurs de TEX

Classé dans : politique — 12/18/2017 @ 10:22

Ce pauvre Tex, l’inénarrable animateur des Z’amours depuis 17 ans sur France 2, vient d’être lourdé par la chaîne pour une (mauvaise) blague sexiste sur C8. Sans doute un simple prétexte saisi au bond et même au rebond par sa chaîne aux abois. On ne va pas pleurer sur le sort d’un animateur spécialisé dans l’humour à la beauf et à l’adjudant Kronenbourg chers à feu Cabu. Il est très loin de Tex Avery
Cependant, cette éviction sur le champ du déshonneur, est très significative de la modernité du système libéralo-capitaliste (SLC) : individualisme forcené, communautarisme des petites différences, droitsdel’hommisme, réseaux sociaux et internet comme vecteurs du ressentiment, lutte de tous contre tous, compétition exacerbée, recherche du quart d’heure de gloire, etc. Le SLC a parfaitement réussi comme régime d’atomisation sociale et d’individualisme forcené mais aussi de molécularisation en communautés rivales qui passent leur temps à montrer leur identité en oubliant la lutte principale contre ledit SLC. C’est la victoire absolue du chacun pour soi et du diviser pour régner. Face à l’infini de la puissance du kapital, nous avons les zéros individuels et les iotas de molécules communautaires.
Grâce au SLC et à sa morale protestante issue du monde anglo-saxon, tout groupe, aussi petit soit-il, peut s’exprimer sur internet pour se faire valoir et attaquer ses ennemis, fussent-ils putatifs. Le « politiquement correct » règne en maître et pendant que des bisbilles insignifiantes s’épandent partout dans les médias le SLC peut continuer ses affaires ainsi que Darty en 1968 : pendant le saccage, la vente continue. Aujourd’hui, il ne faut surtout pas ironiser sur le sexisme, le sionisme, les Noirs et autres colored people, l’islamisme, les trisomiques, les nains, les handicapés, les gros, les vieux, les petits, les poilus, les alcooliques, les ours blancs, les bébés phoques, les religions, les LGBT, les chasseurs, les aficionados, les pêcheurs à la ligne, les chiens, les chats, les boulistes, etc. Sinon, on est sûr d’être pris pour cible par un groupe donné pour la matière moquée et cela sur un réseau social avant que les médias n’amplifient la polémique. Evidemment, il n’y a plus l’humour, par exemple, de la querelle entre ceux qui ouvrent leurs œufs par le petit ou le gros bout. Gageons que dans pas longtemps il sera interdit de se moquer des politicards, ce qui sera bien commode pour briser dans l’œuf toute protestation sociale. Aujourd’hui Desproges finirait en taule car les groupuscules frustrés et surtout soucieux de pub sont incapables de comprendre le 2è ou 3è degré. Les microcosmes et les microcéphales dominent la scène. Que fait le macro(n)céphale ?
On reconnait dans ces mésaventures l’importation des effets du puritanisme à l’américaine. or ce dernier n’est à usage que des classes populaires qui ont bine besoin du réconfort de la religion pour endurer leur exploitation sauvage par le 1% qui communient dans le SLC et se livrent aux pires excès sans la moindre vergogne.ce puritanisme est donc une hypocrisie ignoble qui permet de mettre le petit peuple sous la dépendance du kapital.
Au nom de leur « moraline » à usage externe, les USA, pays fort corrompu mais cela ne se voit pas car la corruption y a été légalisée (portes tournantes, financement des campagnes électorales, impunité de la CIA, justice à 2 vitesses, lourde pour les pauvres et les « colored people » et légère pour les riches [exemple DSK], etc.) imposent leur droit à tout le monde dès que des couillons (genre BNP) prétendent à la fois travailler aux USA et violer leur droit conçu dans une perspective impériale et protectionniste. C’est ce qui va arriver à Airbus société trahie par son PDG doryphore hyper libéral et apatride qui a mis l’entreprise sous l’emprise de dirigeants anglo-saxons et du droit US. La chose a été facilitée parce que les gouvernements francaoui et teuton ont abandonné leur part publique de capital dans la boutique!
On voit au passage que les affaires suscitées par le politiquement correct d’obédience US ne sont qu’une diversion par rapport à l’enjeu fondamental, à savoir l’hégémonie du SLC et l’imperium US sur le monde entier.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

sans violence et sans haine |
Changer Amiens |
Parti de Gauche. Commission... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "كُن...
| ALLIANCE POUR LA NORMANDIE
| degaulois.justice.fr