les armes de la critique

Bienvenue sur mon blog

Géopolitique de l’anthropocène

Classé dans : politique — 12/25/2017 @ 12:00

Actuellement les différents pays dotés de suffisamment de ressources se préparent aux conséquences désastreuses du changement climatique causé par les actions humaines depuis 3 siècles : crises de l’eau, des ressources agricoles, de la pêche (surpêche et acidification des océans) ; désertification et fonte des glaciers et des calottes glacières ; inondations et sécheresses, cyclones, montée (jusqu’à 3/5 m des mers en 2100), masses immenses de réfugiés climatiques (montée des mers et disparition de l’agriculture), guerres pour les ressources fossiles devenant rares ou coûteuses à extraire, etc. Il faut lire de récent livre de J-M Valantin : « Géopolitique d’une planète déréglée » (Seuil), dont je m’inspire librement.
Les USA se préparent depuis déjà longtemps mais ce sont les « organes » du système militaro-industriel qui le font afin d’assurer le leadership et la puissance d’action des armées US, tant à l’intérieur du pays (lutte contre les immigrants, opposants et prétendus terroristes) qu’à l’étranger. Pendant ce temps, les gouvernants continuent une politique de destruction de la planète ainsi que le fait Trump. C’est que les politicards sont à la fois les « fondés de pouvoir » des pétroliers-gaziers-charbonniers, des industries et de la finance et ont comme impératif de maintenir le mode de vie US qui est réclamé par les électeurs. A quoi s’ajoute l’influence des sectes évangéliques qui en voient dans le dérèglement climatique que la volonté de Dieu et non ledit mode de vie. D’un côté, donc, tous ceux qui préfèrent le court terme de la continuation du SLC, de l’autre tous ceux qui s’inquiètent tant de l’avenir du pays (très menacé par les changements planétaires ; recul des côtes, incendies, inondations, sécheresses, catastrophes de plus en plus fréquentes et violentes que du maintien de son impérialisme et de son accès aux ressources extérieures. Il semblerait que la stratégie politique du pays soit de défendre ses positions tout en se félicitant des pertes et de la situation des autres pays. Je subodore que les USA attendent que le réchauffement climatique supprime les emmerdeurs et emmerdements : pays musulmans ou communistes ou concurrents (Asie), pays dictatoriaux d’Afrique (surtout du sahel en très grand danger), surpopulations, etc. Cela devrait faire tomber le niveau de la population et diminuer le nombre des candidats à l’émigration… C’est la politique du pire tout en vivant sur la lancée du SLC qui la produit. La riposte, camouflée par le pouvoir, est donc simplement une protection contre les évolutions et pas du tout une lutte contre le réchauffement lui-même car cela mettrait en cause l’accumulation et le profit capitalistes.
La Chine se prépare aussi depuis une quinzaine d’années. L’idée est double: 1) assainir l’atmosphère en usant de technologies propres et renouvelables à la place des 1400 centrales à charbon, diminuer les trafics de produits frelatés, arrêter la pollution chimique; cela est nécessité par les populations qui demandent depuis toujours au pouvoir d’assurer leur sécurité et l’harmonie terre-ciel-humains. D’où les accords avec les EAU pour se fournir en solutions photovoltaïques et éoliennes. 2) s’assurer de l’accès aux ressources nécessaires à l’atelier du monde et au développement interne. D’où l’invention de la « route de la soie », les investissements dans les infrastructures africaines ou musulmans comme le Pakistan (ports, routes, ponts, écoles) contre l’accès aux ressources (bois, minerais…), achat de terres agricoles (pour importer des aliments via les dictatures parfois électives, exemple l’Erythrée). D’où les accords avec la Russie pour l’approvisionnement en gaz et en pétrole et les pays européens pour acheter des machines et vendre des produits. 3) sécuriser ses mers et voies de communication en Asie (bétonnages de petites îles transformées en tête de pont militarisées; investissements dans la marine de pêche et militaire…). On voit que là aussi la politique suivie n’a rien contre la croissance et le SLC. Il s’agit de sauver la Chine, pas la planète. Et cela amène des conflits avec les autres pays: Corée du Sud, Japon, Vietnam et des possibilités d’alliances nouvelles ou renforcées: Birmanie, Philippines, Indonésie. La Chine contribue à élever les tensions entre l’Inde et le Pakistan, contre les alliés US et les USA dans la région. Dieu merci, l’existence des bombes H permettent d’espérer que la mort de la planète ne sera pas rapidement amenée par un conflit nucléaire malgré les conneries de Trump et de la Corée du Nord. Elle le sera à petits feux par le dérèglement climatique accéléré par ces politiques de puissance, non de coopération.
Itou en Russie qui mise à fond sur le dégel de l’Arctique, la voie maritime du grand Nord (brise-glaces), l’accès aux ressources des mers dégelées (pétrole, gaz, minéraux malgré les pollutions et les accidents de forage), la mise en culture de la Sibérie dégelée (malgré le méthane qui sortira du permafrost). Cela porte des conflits avec les pays en bord de l’Arctique La Russie pourrait devenir, comme le Canada, la nouvelle terre agricole mondiale par suite du réchauffement de ses espaces jusqu’alors inexploitables. Et vendre à qui? A la Chine, d’où le rapprochement entre les 2 pays contre l’impérialisme US et la domination mondiale. Tant pis pour la planète sur laquelle tout ce qui est encore enfoui devrait le rester!
Les pays arabes pétroliers ont pigé que l’ère de leur pétrole ou gaz finirait bientôt, tant par l’épuisement des gisements que par la concurrence nouvelle de la Russie et du schiste canadien et US. Ils ont créé des fonds souverains pour acheter des entreprises, des titres, des terres, de l’immobilier de luxe, pour attirer des touristes (musées, îles artificielles), pour construire des centrales (parfois nucléaires) de désalinisation de l’eau de mer et irriguer, des usines agro-alimentaires (par exemple de production de lait), des espaces d’électrification photovoltaïque. D’où la nouvelle politique de l’Arabie saoudite, d’Abou Dhabi, de Dubaï, donc des EAU. L’Iran continue ses guéguerres de propagation du chiisme en pensant que Dieu résoudra tout puisque le Coran aurait tout prévu.
Grands absents de ces politiques d’exploitation du dérèglement climatique à des fins particulières de maintien ou d’extension de la puissance et du SLC: l’Afrique bien trop pauvre et éclatée et, ô surprise, l’UE, sorte d’attelage à 27 pays qui se tirent dans les pattes au nom de leurs intérêts spécifiques. l’UE a quand même affiché une politique vertueuse; mais je crains qu’elle en soit pas réalisée à cause de son esprit SLC viscéral et des oppositions entre pays; par exemple la vertueuse Doryphorie continue d’avoir 40 % de son électricité produite par le lignite et contracte en solo avec la Russie pour son approvisionnement en gaz et en pétrole. l’UE continue de favoriser les USA qui ne cesse de la dominer et exploiter alors que les deux pays d’avenir du SLC sont la Chine et la Russie. Quoi qu’il en soit, l’activisme des uns (Chine, USA, Russie) ou l’absentéisme des autres (UE) produit le même résultat: l’abandon du sort de la planète, la course vers la guerre et, bientôt, le sauve-qui-peut généralisé. les riches et les les multinationales s’en foutent; ils seront morts ou installés dans des endroits encore vivables.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

sans violence et sans haine |
Changer Amiens |
Parti de Gauche. Commission... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "كُن...
| ALLIANCE POUR LA NORMANDIE
| degaulois.justice.fr