les armes de la critique

Bienvenue sur mon blog

Le cinoche Maqueron

Classé dans : politique — 07/03/2018 @ 9:41

Son altesse impériale (SAI) Maqueron 1er continue de balancer de la poudre aux yeux, de faire prendre sa vessie natatoire en eaux troubles pour une lanterne, les mesures Canada Dry ou à la Potemkine pour du solide. C’est de la Maggie, de l’illusionnisme, du Barnum. Mais pour y voir plus clair, il suffit d’ôter les peaux de saucisson de nos yeux enamourés.
SAI se raccroche aux arbres pour faire accroire que l’accord européen sur l’immigration vaut plus que son encre. Ce n’est qu’une ancre pour amarrer le bateau ivre qu’est devenue l’UE à un semblant de rocher solide. Cet accord ne contient que des principes vasouillards et des promesses. Car il repose sur le volontariat des Etats ! C’est du Trump l’oeil.
SAI va faire inscrire dans la Constitution le respect de l’environnement et de la biodiversité. Ce n’est pas robuste car ce texte n’énonce que des principes qui pourraient être « régulateurs » au sens de Kant s’ils étaient respectés et transformés en actes et décisions conformes. L’histoire montre qu’il n’en est rien, par exemple sur le retour à la nation des grands moyens de production ou le respect des droits de l’homme ou l’indépendance de la Justice pour lesquels la Cour européenne éponyme nous condamne régulièrement. Sans sombrer dans le juridisme peut-on demander qu’il soit établie une distinction entre un droit de (formel, hypothétique comme le droit de travailler dans l’UE et en France ; qui dirait le contraire ?) et un droit à (réel comme celui d’avoir un logement comme le stipule la loi DALO, laquelle, du reste, n’est guère appliquée, ou un droit au travail comme on le demandait en 1848, ce qui veut dire que l’absence de travail doit être compensée par une allocation). C’est l’idée même du libéralisme, qui est le fond de la pensée de Maqueron : des droits généreux sur le papier mais inappliqués. Toujours des promesses…
SAI se montre très gay avec sa fête de la musique à l’Elysée ; il y a des votes à prendre et tant pis pour le Pape qui a reçu cependant le mari d’une divorcée et un peu pédophile sur les bords ; enfin pas tant que cela puisque le pouvoir a fait fixer la majorité sexuelle (celle où il peut y avoir consentement du mineur, autrement il y a viol) à 15 ans. Cela tombe bien car c’est l’âge auquel Maqueron a séduit sa Dulcinée du Trop Beau Zoo de Beauval. Maqueron, qui devait en finir avec « une présidence bavarde », telle celle de Zizi Rider, qui devait limiter sa communication et ses relations avec les médias s’est déjugé et tweete à mort à l’instar de Trump. On vient de voir la douairière Trognon au 90è anniversaire de Line Renaud et le Zident lui a envoyé un message de sympathie. Renaud le mérite bien, elle qui s’amourache de chaque nouveau président.
SAI n’a pas manqué, lors de la cérémonie de transfert des cendres de Simone et Antoine Veil au Panthéon, de nous adresser un petit message politique et une belle leçon de morale; cela faisait une belle trame de communication et on aurait tort de se gendarmer.
Bref, pendant le saccage de notre modèle social, la publicité continue, par exemple en faveur du 80 km.h sur les bi-routes campagnardes. Maqueron, loué ton nom ah que n’a-t’on!

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

sans violence et sans haine |
Changer Amiens |
Parti de Gauche. Commission... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "كُن...
| ALLIANCE POUR LA NORMANDIE
| degaulois.justice.fr