les armes de la critique

Bienvenue sur mon blog

Joyeuses fêtes de fin d’année pour la macronie

Classé dans : politique — 12/23/2018 @ 10:13

2018 a été une « annus horribilis », comme dirait the Queen of Rosbifs, pour le sieur Mac-Tron. Affaire Benalla (akbar), échec de la COP24, la France n’ayant pas tenu ses engagements de la COP21, refus de la Doryphorie de s’associer à une taxation substantielle des GAFA, maigre budget pour la zone euro, Gilets Jaunes, échec ou patinage dans la semoule pour la lutte anti terroriste au Sahel, retrait US de la Syrie, dette publique à 100 % du PIB, déficit budgétaire 2019 à 3,4 %, croissance en berne, toujours plus de 9,3 % de chômeurs, inflation à 2,3 % en 2018, révolte des collectivités locales, image positive dans l’opinion entre 23 et 29 % suivant le degré de complicité des médias, échec de la politique de l’offre qui n’a pas créé d’emplois, vieilles pratiques de pouvoir démentant le « nouveau monde » promis, perte de sa belle image de lider maximo de l’UE… la Cour est pleine et l’empereur jupitérien est descendu de son piédestal. Reste sa Dulcinée du Trop Beau Zoo qui semble être encore fort aimée par le grand public.
Badinguet le tout petit s’est mis lui-même dans la seringue en promettant maintenant plus de justice sociale tout en restant dans sa ligne SLC qui, précisément, prospère sur l’extension des inégalités, de la pauvreté et de la précarité. Notre Duce, notre Conducator ne peut « en même temps » distribuer du pognon de dingue à tous ceux qui manifestent sous ses fenêtres (« d’opportunité ») et observer les contraintes de rigueur imposées par l’UE teutonne. Aïe, puisque cela amoindrit à la vitesse grand V sa notoriété de moderniste, de progressiste SLC contre les conservateurs populistes.
On lui souhaite une bonne année 2019 bien que celle-ci se présente sous de mauvais hospices, à l’instar de la situation des hôpitaux et encore plus de leurs services d’urgence. Même si il y a une liste Gilets Jaunes aux européennes, ardemment souhaitée par la macronie afin de torpiller les votes contestataires de mai 2019, LREM est donnée battue par le RN. Il est probable que des mouvements sociaux en tout genre (fonctionnaires sans prime de fin d’année et au point d’indice salarial gelé depuis 2 ans [et avant sous ses prédécesseurs], agriculteurs paupérisés par le climat et les prédations continuées de l’agro-alimentaire et des hyper marchés, cathos opposés à la GPA, retraités ulcérés…) vont naître car ils ont déduit des largesses macroniennes que pour avoir du fric il suffisait d’occuper la rue et de gueuler plus fort que les autres; d’où une propension, créée par Mac-Tron lui-même à surenchérir sans cesse. C’est fort bien du reste puisque le principe majeur du SLC est la concurrence. Malgré le matraquage des médias sur les violences et le racisme des gilets jaunes, qui passent en boucle à la télé afin de faire peur aux petits bourgeois et disqualifier le mouvement, celui-ci conserve le soutien de l’opinion publique. Cela laisse augurer des troubles sociaux dans la longue durée alors que Mac-Tron pensait a voir assez satisfait les revendications avec quelques douceurs censées diviser pour régner et calmer les ardeurs.
Les grands projets macroniens vont par ailleurs rencontrer bien plus de difficultés que quand il suffisait de changer la société par ordonnance. La réforme universaliste et « juste » des pensions par points ne peut que créer des inégalités, des perdants (surtout les femmes comme en Suède avant correction de tir), une baisse générale du montant des retraites, une centralisation par l’Etat notamment pour fixer la valeur du point de liquidation des pensions, une perte de solidarité collective car le point est individualiste par construction. Cela va ruer dans les brancards et impacter la promesse récente de se rabibocher avec les partenaires sociaux; sauf à lâcher beaucoup de lest, ce qui, in fine, peut coûter bien plus cher que prévu et espéré. Fidèle à la vieille technique de l’ancien monde consistant à lancer des ballons d’essai pour prendre la température, Mac-Tron avait testé l’idée de plafonner les pensions de réversion à la moitié de la somme des deux retraites d’un couple (exemple: 2500 et 4000 égale 6500 divisé par deux ce qui donne 3250 au lieu de 2500 plus la moitié de 4000, soit 4500 si le plus aisé des conjoints casse sa pipe en premier…). Cela donnait un superbe gain étatique sur les pensions. Las, il faudra sûrement remiser cette si bonne idée dans les oubliettes des astuces de Bercy pour plumer les Français. Faire main basse sur les indemnités de chômage sera aussi fort problématique eu égard à la remontée des partenaires sociaux. Et peut être bien que les mouvements épars, ce que s’évertuent à faire durer depuis longtemps les syndicats, finiront par converger et que lesdits syndicats finiront par en appeler à la bonne veille grève générale. Ce n’est pas gagné mais de toute façon Mac-Tron sera sur le fil du rasoir. Sa francisque à double tranchant (le en même temps, très loin de la complexité du réel) reste soumise à die Grosse Kommission de la hache sise à Bruxelles.
Avec le grand débat organisé par la compradore CNDP on va sûrement assister à une opération de récupération, de filtrage des propositions, de limitation des enjeux (déjà fait pour le thème torride de l’immigration qui a déjà été retiré des discussions), de travestissement des idées, de manipulation des opinions regroupées en fonction des volonté du pouvoir de conserver la suprématie donnée par la Constitution de la V ème ripoublique. Du temps où j’étais à EDF/GDF, la direction voulant faire passer un projet nommait un groupe de travail composé de compradores et fidèles à ses vues qui, par miracle, retrouvaient spontanément ses préconisations cachées. J’avais eu ce bon mot demeuré mémorable : ce n’est pas parce que l’on se met à plusieurs pour faire de la merde que cela n’en est pas; on en a simplement davantage. C’est ce qui va se passer avec le grand débat que l’usage de consultations par internet permet aisément de truquer comme pour les états généraux de l’alimentation.
Bonne année à tous les Francaouis qui forment le peuple tout entier bien au-delà des seuls Gilets Jaunes qui ne peuvent incarner que la classe moyenne inférieure mais qui ont actuellement un rôle moteur et sans doute entraînant pour les autres: les plus pauvres (notamment les smicards à mi-temps qui ne touchent pas la prime pour l’emploi, ex-RSA activité) et les autres classes moyennes qui en ont marre de toujours payer sans recevoir quoi que ce soit en retour.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

sans violence et sans haine |
Changer Amiens |
Parti de Gauche. Commission... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "كُن...
| ALLIANCE POUR LA NORMANDIE
| degaulois.justice.fr