les armes de la critique

Bienvenue sur mon blog

De profondis Macronie-bus

Classé dans : politique — 01/01/2019 @ 11:57

Un vrai techno opportuniste
qui prit notre pays pour piste (sur l’air de la chanson bien connue)
dans un virage dérapa
et dans la mouise s’enlisa…
Voilà un poétique résumé de l’année 2018 qui renversa l’étal (c’est moi) de la politique politicienne, à la surprise générale, surtout celle de la macronie, cette u-chronie qui voulait installer une conception éternelle et universelle du SLC en France. Que nous réserve 2019, sachant que les mauvaises habitudes ont la vie dure?
il est probable que les astuces sémantiques vont continuer de plus belle. La dernière, superbe, a consisté à dire que le SMIC serait augmenté de 100 euros. Faux; seulement certains smicards auront 100 euros de plus par mois dans leur larfeuille. Ces 100 euros proviennent de la baisse des cotisations sociales déjà programmée et de la prime d’activité dont la hausse de 90 euros durant le quinquennat a été accélérée et regroupée sur 2019. Rappelons que cela ne concerne que les personnes entre 0,5 et 1,5 SMIC, donc pas les smicards jusqu’au mi-temps: ni les smicards dont les revenus (en ajoutant ceux qui ne sont pas salariaux), surtout ceux du conjoint, dépassent le seuil fixé par Bercy. De même les petits retraités de moins de 2000 euros nets par mois (mais moins de 3500 de revenu imposable pour un couple) vont voir leur hausse de CSG annulée. Evidemment, la mesure la plus paupérisante, à savoir la hausse des retraites de 0,3 % alors que l’inflation en 2018 a été de 1,9 % (quid pour 2019, sans doute de 1,7 d’après la banque de France) n’a pas été annulée.
Il est probable que le gigantesque débat de 3 mois pour proposer des réformes sera une mystification car rien n’est plus facile que de truquer une opération dont personne ne connaît aujourd’hui les modalités d’exécution et surtout de contrôle. Il faut attendre de savoir ce qui sera mis en place avant le démarrage du truc dans 15 jours. On a déjà le fort mauvais exemple des Etats généraux de l’alimentation où tout a été organisé pour favoriser les centrales d’achat des hypermarchés et les trusts de l’agroalimentaire.
Hier, l’évêque Mac-Tron dans son homélie du nouvel an a repris du poil de la bête immonde du SLC. C’est très clair, droit dans ses bottes de 7 lieux (« en même temps »), il continue sur le thème ça passe ou ça casse et attention, vous les opposants, j’ai une très grosse matraque. Il en profite pour stigmatiser les fauteurs de haine qui ne sont pas le peuple; et toi, t’es le peuple? Légalement, peut être, légitimement sûrement pas. C’est assez déplacé (ni le lieu, ni le moment) lors des voeux de bonne année! Nous aurons en 2019 beaucoup plus d’allocutions familiales que d’allocations. Vive l’empire des « spin doctors », de la com., des relations publiques, des beaux discours ampoulés de jésuite. Du reste, pour en tester la crédibilité, j’ai toujours mon test: peux-t-on dire le contraire (progrès social, justice…)? Si non, c’est du flan ou du truisme.
Le feuilleton Benalla continue; on se demande comment il tient la barbichette du Zident pour pouvoir encore et encore jouer au vieux fais-moi peur; retenez-moi ou je fais un malheur. Qu’a-t-il donc à raconter qui ferait désordre? Mystère et boule de gomme… Mais cela peut nous amuser en 2019. Et notre malhomme parle d’Etat de droit, de démocratie et d’ordre républicain…
Le fiscariote continue de déshabiller Pierre pour vêtir Paul en transférant les charges des uns aux autres. Certes, il a tordu le bras aux mutuelles pour qu’elles n’augmentent pas leurs tarifs mais c’est seulement pour 2019; il leur faudra bien augmenter les primes ensuite puisqu’elles subissent déjà une amende de 250 millions pour supprimer le reste à charge en ce qui concerne le clavier universel, les lunettes et les appareils auditifs. Il a sucré l’augmentation des prix de l’électricité, ce qui, naturellement ne va pas arranger les affaires d’EDF, boîte qui serait au bord de la faillite si elle n’était pas détenue par l’Etat à 85 %. Il a serré le kiki aux assurances liées aux prêts immobiliers (plus 9 % de taxes) qui tôt ou tard répercuteront la chose sur les assurés (on parle de plus 6 %). L’astuce est de ne pas taxer directement le bon peuple mais par coup de billard à 3 bandes. Le sapeur Camember nous gouverne toujours; à quoi s’ajoute le tout va très bien Mme la marquise de la méthode Coué, Mac-Tron s’étant félicité de son bilan 2018, notamment en matière écologique. Qu’en pense la Hulotte?
Les petites combines de détail continuent en loucédé. Par exemple, les sanctions contre les chômeurs annoncées par le gouvernement pour calmer les syndicats viennent d’être contredites par des décrets d’application allant au-delà des paroles rassurantes et donc mensongères.
Bonne année quand même.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

sans violence et sans haine |
Changer Amiens |
Parti de Gauche. Commission... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "كُن...
| ALLIANCE POUR LA NORMANDIE
| degaulois.justice.fr