les armes de la critique

Bienvenue sur mon blog

Les « fake news » chez Mac-Tron

Classé dans : politique — 02/11/2019 @ 4:59

Notre bon prince a déjà fait votre un texte contre les fake news lors des élections, texte peu applicable et qui laisse pointer le bout de l’oreille du malhomme. Il serait désormais question de créer un conseil de déontologie des médias, conseil naturellement truffé de sbires nommés par le pouvoir. Il n’y a pas déjà le CSA ? Le Zident s’est plaint des chaînes en continu qui auraient monté les Gilets jaunes en épingle. Sans doute au début mais c’était un phénomène extraordinaire. Elles ont changé ce cap depuis, par exemple en diffusant totalement les 6 ou 7 heures d’interventions de Mac-Tron, qualifiées de débat alors qu’il ne s’agit que de questions-réponses juxtaposées. Et en mettant en valeur les exactions de quelques excités pour disqualifier les GJ, faire peur pour faire bien voter ensuite, louer le comportement exemplaire des « forces de l’ordre ». En ce moment, le pouvoir, aidé par ces mauvais médias, est en train de créer un écrin magnifique pour la perle noire de l’incendie de la résidence secondaire du maréchal Ferrand. Notons que les incendiaires furent bien maladroits puisqu’ils ne firent cramer que l’entrée de derrière. Ce qui permet de tenter l’hypothèse que ce « cramage » qui fait tant de ramage pourrait être une petite manipulation gouvernementale ? Mais la Justice va s’en occuper derechef (d’heureux chefs) tout en laissant traîner le délit en col blanc de M. Ferrand qui a fait cracher les Mutuelles de Bretagne au profit de sa compagne… Où en est l’instruction que le parquet de Nantes avait aussitôt refusée, ce qui a amené un dépôt de plainte par partie civile, procédure à mener par un juge d’instruction, indépendant, lui. Serait-ce qu’un délit en col blanc commis par un représentant politique élu est moins nocif pour l’ordre public que de petits incendies d’un bien lui appartenant ?
Mais, au fait, qui sont les champions des fake news et des informations truquées ou pêchant par omission volontaire ? Réponse, c’est souvent le pouvoir lui-même afin de cacher son obédience SLC. Donnons en quelques exemples récents :
• M. Darmanin s’est lancé dans une attaque contre les niches fiscales qu’il faudrait raboter ou mettre sous condition de ressources car elles coûtent 14 milliards au fisc. Objection : il y a 478 niches qui coûtent plus de 100 milliards ; les 14 du sinistre Dard-Malin ne concernent que les particuliers et les 86 manquant sont à porter au crédit des entreprises et autres patrons. Rappelons que l’évasion ou l’optimisation fiscale, évaluée à 80-100 milliards, est le fait essentiellement des boîtes et des riches. Soulignons que les entreprises ont dans les 200 milliards d’exonérations sociales et fiscales. Et qui attaque-t-on ? Les seuls quidams ! Darmanin nous fait savoir que ces 14 milliards profitent aux 10 % les plus riches (le premier décile…) ; mais pour le gouvernement on est riche à 3 000 euros pour un type : en fait Darmanin occulte le vrai problème les 1 % les plus riches (premier centile) ! Il tente donc dresser les classes moyennes supérieures contre les inférieures, celles des Gilets jaunes !
• On continue de nous parler des dépenses publiques (57 % du PIB) en amalgamant les dépenses sociales (fondées en général sur des cotisations comme celles pour la retraite), qui font plus de la moitié desdites dépenses publiques (1300 milliards) et les taxes ou impôts étatiques ou des collectivités locales. Itou pour le taux de prélèvement obligatoire (46 à 48 % du PIB selon les statistiques…) qui fait la même confusion. Or les dépenses sociales sont en fait de la redistribution et non de la recette étatique !
• On persiste à traficoter ou à présenter de façon biaisée les chiffres du chômedu, qui montrent pourtant, via une analyse sérieuse, que le chômage global se maintient à plus de 6 millions de personnes et qu’en fait il y a un transfert des CDI vers des CDD ; le sous-emploi se maintient à un niveau très élevé et apporte une flexibilité inouïe.
• On nous parle d’une évolution positive du pouvoir d’achat. Mais il s’agit d’un truc global et en moyenne. Il faudrait plutôt faire des études par catégories de population, ce qui montrerait que les 1 % s’enrichissent de façon dingue, que les retraités aisés en prennent plein la gueule comme les classes moyennes aisées, que les 10 % de base stagnent de même que les plus pauvres. De l’art d’interpréter les chiffres en sa faveur et de mentir par omission.
• M. Philippe, se prenant pour Alexandre, semble avoir oublié dans ses statistiques des accidents de la route mortels, et cela afin de prouver l’excellence des 80 km.h uniformes sur toutes les routes, les DOM-TOM. Si on les rajoute à la métropole, les chiffres augmentent. Manipulation à prouver mais rien ne peut étonner de ce gouvernement.
• On met sur le même plan les blessés GJ et ceux des forces de police ; mais il y a de petits détails qui devraient l’empêcher si on est honnête : les flics sont payés pour courir des risques mais pas les GJ et encore moins les quidams blessés bien que ne manifestant pas. Ils sont armés et caparaçonnés. Ils sont là pour le maintien de l’ordre et non la provocation.
Et comme dirait Bérurier : tout est à lavement.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

sans violence et sans haine |
Changer Amiens |
Parti de Gauche. Commission... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "كُن...
| ALLIANCE POUR LA NORMANDIE
| degaulois.justice.fr