les armes de la critique

Bienvenue sur mon blog

La momie Bouteflika dans la situation algérienne et Mac-Tron

Classé dans : politique — 03/11/2019 @ 12:00

Le pouvoir algérien a eu le culot de présenter Boutef à un 5ème mandat présidentiel alors qu’il a perdu les pédales depuis 2013 par suite d’un AVC. Il ne faut pas se tromper sur le sens de cette combine qui est de gagner du temps au maximum. Pourquoi ? Pour garder le pouvoir détenu par une kleptocratie composée de politicards du FLN, de militaires, dont les redoutables services secrets et de renseignement, d’affairistes vivant de commandes publiques et de monopoles donnés par les dirigeants, de notables inféodés, de religieux chargés de contenir l’islamisme et de convertir la société aux bonnes mœurs. Et cela dure depuis l’indépendance obtenue en 1962. Le nerf de la guerre est la rente pétrolière et gazière, largement confisquée par la mafia au pouvoir, entamée par les affairistes et en partie redistribuée pour assurer la paix sociale. Depuis l’indépendance, cette rente maousse n’a aucunement été investie dans le développement industriel ou agricole du pays, d’où un taux de chômage fantastique touchant une population où près de 50 % de la population (43 millions) a moins de 30 ans. Jeunesse qui, en plus, est contrainte par les mentalités traditionnelles imposées par l’islamisation et l’arabisation du pays. Las, avec la chute du prix du gaz et du pétrole, le pouvoir ne peut plus faire cela encore longtemps car les réserves de change sont descendues de 200 milliards de dollars à 85. Et avec la crise mondiale, cela ne va pas s’arranger. Ce qui a contribué aussi à la paix sociale, c’est le besoin de sécurité après l’horrible période de terrorisme salafiste de la décennie 90. On n’ose pas trop non plus s’en prendre au FLN qui se drape en permanence dans le drapeau des martyrs de la guerre d’indépendance et dans la sécurité, notamment en agitant l’épouvantail d’une évolution à la syrienne. La France se fait toute petite de peur d’être accusée d’ingérence, d’en revenir à ses pulsions coloniales et parce que l’Algérie l’aide beaucoup à contenir l’expansion du terrorisme islamiste au Sahel. Cela ne l’empêche pas de soutenir le régime en lui achetant depuis toujours pétrole et gaz à un prix supérieur à celui du marché.
De façon générale, le climat est à l’explosion sociale pour toutes ces raisons plus, naturellement, une dictature soft (une « démocrature ») camouflée derrière des élections factices et largement truquées avec des scores de réélection des notables du FLN dignes des républiques bananières ou des dictatures bananières d’Amérique du Sud, africaines ou d’Asie centrale. Las, le pouvoir n’a pas encore de plan B et doit gagner du temps pour en trouver un ; d’où la mascarade Bouteflika (et pourquoi pas Flicka, chien fidèle ?). Sa dernière astuce est d’avancer la date des vacances pour les étudiants afin qu’ils décampent du plancher des universités ! Il leur faut du temps pour s’arranger entre membres de la nomenklatura occulte qui dirige le pays en tirant sur les ficelles de la marionnette Bouteflika. Car il s’agit d’un cartel de parts de marché, cartel par construction instable puisque truffé de rivalités pour le partage de la rente. Boutef n’est là que pour camoufler la réalité du pouvoir occulte et dévoué au culte et au pognon et sa mort politique pousse à un réaménagement du deal existant entre membres du cartel.
Je fais le pari qu’en fait Boutef est déjà mort, moribond ou complétement HS et, du reste, l’hôpital de Genève n’en dit rien au nom du prétendu secret médical. On nous a déjà fait le coup avec Franco, Tito, Staline…On comprend alors mieux la « naphta ligne » (axe du pétrole) pour garder Boutef dans la naphtaline. Cela ne pourra durer très longtemps et il est urgent que le pouvoir trouve un remplaçant crédible quoique toujours manipulable par les puissants cachés aux yeux du bon peuple de moins en moins crédule. Il est urgent aussi que les forces d’opposition aujourd’hui dispersées et se tirant la bourre (ce qui explique aussi l’immobilisme du régime dès ses débuts) se coordonnent, se fédèrent et se dotent d’un « programme commun ». Mais on ne peut faire de pronostic. Attention, la Chine est sûrement déjà en embuscade pour sortir les marrons du feu.
Pendant ce temps, Macron serre les miches per peur d’une guerre civile qui amènerait en France un flot d’émigrés considérable vu qu’il y a en Algérie plus de 200 000 binationaux ! La France qui a autorisé des flux massifs d’immigration algérienne pour remplir ses usines à bas coût, pour complaire au régime algérien de peur d’être accusée de racisme et pour compenser ses fautes coloniales, qui laisse des imams analphabètes (en français) venir d’Algérie s’occuper des croyants, qui a eu maille à partir avec le GIA, qui a toléré les faux mariages mixtes (des beurs déjà français avec des algériennes ou vice versa) voit là les conséquences à long terme de sa politique incontrôlée. Rappelons que pas moins de 4 présidents francouis ont avalisé le cinéma Boutef. On attend Mac-Tron au tournant. Un soutien timide se dessine ; par exemple, M. Griveaux a dit que la décision appartenait au peuple algérien. Façon subtile de soutenir le clan car ce malhomme ne saurait ignorer que les élections en Algérie ne sont qu’une mascarade pour redonner le pouvoir aux mêmes. Mes bien chers frères, prions.
Bouteflika a le cerveau en compote mais la France est-elle dans une situation si différente avec un jeune président dont la cervelle fonctionne en permanence avec un seul logiciel, à savoir les mantras du SLC über alles et quoiqu’il arrive ? Ne pas penser n’est pas si différent que de penser toujours la même chose n toutes circonstances. Le peuple ne soutient plus Boutef mais le peuple français ? On a eu la réponse : il ne s’agit que des 18,5 % d’inscrits qui ont voté mac-Tron en 2017 au premier tour des pestilentielles l’élection d’une chambre bleu horizon avec seulement 15 % des inscrits au premier tour des législatives. Le sémillant et Ultra Brite Mac-Tron n’est donc guère plus légitime que la grosse légume Bouteflika. Mac-Tron est un vieux phonographe la Voix de Son Maître qui passe toujours le même disque rayé. Sic transit gloria mundi.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

sans violence et sans haine |
Changer Amiens |
Parti de Gauche. Commission... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "كُن...
| ALLIANCE POUR LA NORMANDIE
| degaulois.justice.fr