les armes de la critique

Bienvenue sur mon blog

Le « nouveau monde » de Mac-Tron, kif-kif la politique politicienne

Classé dans : politique — 05/25/2019 @ 11:30

Le sémillant jeune homme nous avait promis une « république exemplaire » ; elle l’est effectivement en tant que presque démocrature illibérale, pas si éloignée de celle d’Orban, déguisée en démocratie encore représentative. Le Zident utilise toutes les ficelles de la politique à l’ancienne avec presqu’autant de brio que le francisquain Tonton. Essayons d’en montrer la réalité que les médias copains s’époumonent à dissimuler, notamment les chaînes d’info en continu qui rivalisent dans leur manque d’objectivité.
On voit nettement que les procédures judiciaires à l’encontre du MODEM (Bayrou, de secours, et la ci-devant Mme de Sarnez) piétinent alors que celles contre le RN ou LFI galopent. On constate que celle contre les prévarications du maréchal Ferrand sont encore en dessous de la pile et végètent dans les cartons. On voit que les inspections de la police ont beaucoup de peine à instruire les plaintes des victimes ; en revanche, les pauv’s cons qui se sont fait pincer parce qu’ils ne cassaient pas assez vite devant les CRS (pas SS mais SA, société anonyme) sont condamnés à tour de bras. C’est que notre bon prince n’a pas modifié en profondeur les rapports entre le gouvernement et le parquet et a même renouvelé le cheptel avec des soumis à l’épreuve des balles, comme le nouveau Proc. de Paris ou celui qui n’a pas poursuivi un gradé s’acharnant contre un homme déjà neutralisé ou celui qui a justifié aussi sec, comme son maître, la ruade policière contre une septuagénaire… « En même temps », Mac-Tron fait convoquer maints journalistes par la DGSI car ils auraient révélé des « secrets d’Etat », notamment le fait que les armes vendues à l’Arabie saoudite servaient contre les populations civiles du Yémen ! On sait aussi que la petite règle anti « fake news » concoctée par le gouvernement est du genre canada dry car elle n’empêche rien, par exemple Castagnette, le kéké devenu ministre de la maison Poulaga, de dire qu’un service de réanimation avait été attaqué par des gilets jaunes avant de rétropédaler. De même, la redéfinition du « secret des affaires », bien plus large, permet maintenant d’attaquer les donneurs d’alerte devant les tribunaux de commerce (pour avoir des indemnités) au lieu du vieux délit de presse. C’est ainsi que Carrefour s’en est pris à un journaliste pourtant de droite et que Bollloré attaque Elise Lucet pour ses révélations des manigances du malhomme en Afrique. Répression, mainmise sur le parquet, menaces envers les journalistes, tout cela rappelle furieusement le monde ancien remis en place en Pologne.
Le Zident, qui, en tant que président de tous les Français, devrait garder une sage neutralité dans la campagne électorale des européennes s’implique en jouant sur le vieux thème du « Moa ou le chaos ». Il transforme ces élections en duel entre le progressisme et le nationalisme, entre lui et le RN, ce qui est sans doute contreproductif comme le montrera le résultat des élections. Dans l’espoir de faire peur et de gagner par suite du retour du très vieux front républicain contre le fascisme, il cible avant tout la Marine en attendant de refaire le coup en 2022. Car, lors des pestilentielles, un duel Mac-Tron vs Le Pen serait remporté à coup sûr comme en 2002 par Chiracos ou son excellence en 2017. Ce n’est pas neuf du tout et Tonton avait été le premier à l’inaugurer en flattant l’électorat Beur (marche des beurs, Touche pas à mon pote) pour faire monter le FN et ainsi remporter les triangulaires. Le Zident, « ne même temps » a transformé l’enjeu européen en problème franco-français en opposant le péril nationaliste au progressisme, en faisant peur aux électeurs menacés par une victoire populiste aux européennes, victoire confiant au retour du fascisme. D’est du flan car : 1) les « populistes » seront loin d’avoir un groupe suffisant au parlement européen, 2) ils sont très divisés et sans projet commun hormis l’immigration, 3) le parlement européen est une instance croupion sans réels pouvoirs.
Effet Gilets jaunes, le Zident a lâché des picaillons et des classes moyennes inférieures pour se refaire la cerise vis-à-vis des petits retraités et des classes moyennes inférieures pourvu qu’elles soient travailleuses ; et, ça tombe bien, il a pu faire arroser avant les élections. Tant pis pour le déficit budgétaire et la dette publique. Car, en plus de rallier des mécontents, il s’agit surtout de calmer le pays afin de faire passer « les modernisations » encore dans les cartons. C’est une resucée de « la fracture sociale » (lire facture) au lieu de la justice éponyme demandée par les gilets jaunes car pendant le saccage de la démocratie l’avancée vers le SLC über alles se poursuit. Le Zident arrose pour arrondir son électorat : les chasseurs ont eu leurs cadeaux (division par 2 du prix du permis de chasse, comité Théodule réunissant la biodiversité avec la chasse, droit de tirer les oies cendrées en migration, d’attraper les petits oiseaux avec de la glu ; les Francouis « périphériques » voient le retour aux 90 km.h sur les départementales. Et le Zident est devenu subitement écolo à l’occasion de la conférence sur la biodiversité. Il vient de tenir son premier « conseil de défense écologique » (organe bidon où il n’y a que des membres de l’Etat et la « conférence écologique de citoyens tirés au sort va être rapidement créée. En même temps, rien sur la bétonisation des sols, une simple suspension de la mine d’or en Guyane, rien sur les 300 000 tonnes d’huile de palme achetées par Total pour faire du biocarburant. Espérons que ces manipulations seront rejetées par les électeurs le 26 mai. On voit cependant déjà l’ampleur des mensonges et des ambiguïtés macroniennes.
Le Zident se plaint de l’abstention. Mais qui a refusé, contrairement aux promesses après Gilets jaunes, de légaliser le vote blanc comme suffrage exprimé ? Sans possibilité de vote blanc, pourquoi se déplacer ? Comme il a refusé le RIC national au profit de riquiquis RIL. Pour la réforme des institutions politiques, il nous faudra attendre la lecture des décisions non encore discutées au parlement et prises ensuite. On peut déjà craindre une restriction des droits de proposition et d’amendement du parlement, un raccourcissement des délais impartis aux études préalables aux votes, une concentration de l’examen des textes dans les commissions parlementaires. Il a aussi le projet de restreindre encore plus le RIP créé par Tsarkozy, référendum déjà quasiment impossible à monter mais qui, une fois et la seule, a fait retarder massivement la vente des parts de l’Etat dans ADP. C’est cela la nouvelle démocratie macronienne.
Mac-Tron est devenu le super menteur politicard : il ne veut pas qu’on touche à l’âge officiel de la retraite (62 ans), mais il va jouer sur cet âge devenant « pivot » pour installer des décotes qui forceront les gens à rester plus longtemps en emploi alors même que les plus de 50 ans sont largement envoyés au chômedu. Il publie de glorieuses statistiques du chômage sans faire préciser la nature des emplois occupés qui sont de plus en plus précaires. Il fait comme tous les fiscariotes qui l’ont précédé : déshabiller Pierre pour vêtir Paul ; par exemple les largesses obtenues grâce aux Gilets jaunes (CSG diminuée pour les petits retraités, heures.sup défiscalisées, suppression de la taxe sociale sur l’intéressement et la participation…) vont en fait entraîner des pertes de recettes pour la Sécu ; mais ce sera pas maintenant avant les élections mais après car il ne s’agit que de gagne du temps en jouant aux chaises musicales des transferts de charges, fort vieille technique des spécialistes des budgets en trump-l’œil . Il est écolo mais on annonce que c’est désormais le préfet qui instruira les demandes de travaux et constructions sur les sites protégés ! Or un préfet : 1) est aux ordres du pouvoir, 2) est forcément sensible aux demandes des notables et grossiums locaux. Aïe. Il a promis d’être dans le dialogue au lieu de la décision verticale ; exemple : il a fixé 5 ans pour reconstruire Notre-Dame et il a nommé tout seul une baderne pour diriger les travaux !!!
Et, pour finir le tableau de la « nouvelle gouvernance », rappelons que le Zident a les médias les plus importants in the pocket, soit parce qu’ils sont détenus par ses amis de la finance et de l’industrie, soit parce que les médias encore publics s’autocensurent de peur de voir leur financement compromis car c’est le pouvoir qui décide de leur budget. J’ai aussi noté que le seul prospectus consistant que ma boîte aux lettres a reçu est la propagande de LREM, qui, elle, a des sous, beaucoup. Vive l’agit-prop et la propaganda-staffel ? Ce qui n’est pas très neuf. Mac-Tron a donc presque totalement réussi à détenir les leviers du pouvoir : la répression, l’information, la démocrassouille aux ordres, le pognon. Voilà qui marque bien le caractère réel du « nouveau monde ».

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

sans violence et sans haine |
Changer Amiens |
Parti de Gauche. Commission... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "كُن...
| ALLIANCE POUR LA NORMANDIE
| degaulois.justice.fr