les armes de la critique

Bienvenue sur mon blog

Nouvelles du front (de plus en plus dégarni) de Mac-Tron

Classé dans : politique — 07/02/2019 @ 10:22

Afin de redonner une grande pureté à l’Allemagne (au passage on trahit l’histoire mas celle-là et le macronisme, cela fait deux car cette discipline, ainsi que la géo, est aux abonnés absents à l’ENA) on nous ressort la rengaine de la Doryphorie assassinée par le traité de Versailles en 1919, ce qui aurait amené Hitler. Donc, CQFD, la responsable du nazisme, c’est la France. Natürlich, Mac-Tron laisse dire car il n’est plus que la gauleiter franzoze de la Tudesquie.
On se voit dans l’obligation de rappeler que le traité de Versailles a été bien moins sévère que celui imposé par l’Allemagne à la Russie devenue soviétique fin 1918 à Brest-Litovsk. Que la Kaiser avait proposé la paix à la France sur la base d’une proposition de traité bien plus drastique que celui de Versailles. Qu’en fait la Doryphorie n’a payé que 20 % des 132 milliards de marks-or (valeur actuelle 510 milliards d’euros) et cela grâce aux 3 allégements décidés par les USA, que la France n’a eu que 9,5 milliards de marks-or sur les 68 prévus, que le montant des destructions et pensions de guerre pour la France s’est élevé à 25 milliards, que la charge annuelle moyenne sur le PIB allemand de l’époque n’a été que de 2,4 %. Les 132 milliards exigés ne sont jamais qu’une compensation des énormes destructions causées par les Allemands (dont la destruction de la cathédrale de Reims et de tout le Nord du pays), notamment en Belgique, pays neutre, envahi par les armées teutonnes (ce qui a causé l’entrée en guerre de la Gibbye) et dévasté et ruiné. Que, les dettes liées aux réparations ont été diminuées à 3 reprises et ont été étalées sur 70 ans (jusqu’en 1988 par le plan Young). Que les USA, où il y avait à la fois une forte population d’origine tudesque et maints sympathisants (le mafieux de père de J-F Kennedy ou Lindbergh), n’est entré en guerre qu’en 1917 (par suite d’une grosse connerie teutonne, à savoir le fait d’avoir coulé le Lusitania) et que leur armée n’a été vraiment sur le terrain qu’en avril 1918 ; ils étaient sans doute trop contents de voir la France détruite et de faire des affaires avec les konzerns allemands. Et tout cela n’est pas grand-chose quand on pense que pour la guerre de 39/45 l’Allemagne n’a pas payé un rond alors qu’elle avait obligé la France à lui verser 400 millions de francs par jour (vous avez bien lu) à titre « d’indemnité d’occupation » !
Le traité lui-même était un compromis vasouillard entre la France et les Anglo-Saxons (le revanchard Clemenceau et le révérend Wilson) et, du reste, a été rejeté par le sénat US, ce qui fait que les garanties données à la France contre une nouvelle guerre avec l’Allemagne ont été abandonnées au profit d’une pactisation des Anglo-saxons avec les Allemands (jusqu’aux accords de Munich en 1938 et l’arrivée de Churchill au pouvoir. La France a même dû envahir la Ruhr afin d’obtenir ses livraisons en charbon ! Et les Anglo-saxons ont laissé faire par Hitler tous les manquements au traité de Versailles (dont l’Anschluss avec l’Autriche et la remilitarisation).
Contrairement aux saintes écritures pro Vert-de-Grisie, Hitler vient surtout de la crise économique enclenchée après 1929 (après la création du nouveau mark anti hyper inflation en 1925) et la politique de déflation menée ensuite par les dirigeants teutons. La France s’est trouvée entre les deux guerres prise en tenaille par la montée du nazisme et l’abandon de notre pays par les Anglo-Saxons. Lesquels, du reste, se sont conduits de telle façon que Staline a fini par signer un pacte de non-agression avec l’Allemagne. Hormis les 132 milliards non payés pour l’essentiel, les sanctions contre l’Allemagne furent modérées : perte de ses colonies (dont la Namibie où les Allemands s’étaient livrés à un génocide en 1904), perte de l’Alsace-Lorraine et de quelques territoires (par exemple le corridor de Dantzig). On demande donc à Mac-Tron de défendre un peu son pays et non la finance internationale et l’hégémonie tudesque en Europe.
C’est une merveille de voir comment la Macronie a conservé les habitudes des fiscariotes et le jeu de chaises fiscales des élites énarchiques sous tous les gouvernements francouis. Ce n’est pas très « nouveau monde » et ressemble beaucoup à la stratégie du sapeur Camember qui creuse un trou pour boucher le précédent. Pour calmer le mouvement des gilets jaunes, Mac-Tron a lâché des picaillons (environ 10 milliards, plus, récemment, 5 milliards d’allégements fiscaux). Aïe : que devenait le déficit budgétaire à moins de 3 % du PIB ? Eureka. On va taxer les chômeurs (3,5 milliards d’éconocroque notamment sur les cadres ; ballon d’essai sur une population très mince et qui ne se défend pas avant d’imposer la dégressivité des allocations-chômedu à tout le monde suivant la stratégie stalinienne du salami), les futurs retraités en instituant tout de suite, avant le passage au système inique et universel par points, une accélération du processus de surcote et décote des retraites par rapport à 64 ans tout en faisant semblant de maintenir l’âge de la retraite à 62. Parallèlement, on ne compense pas la perte par la Sécu d’une partie de l’ex-hausse générale de la CSG et, c’est une première, en ne compensant pas les pertes de cotisations liées à la détaxation des heures.sup. Cela s’appelle déshabiller Pierre (la Sécu qui va renouer avec son fameux trou) pour vêtir Paul, à savoir les seuls actifs des classes moyennes inférieures (rien pour les non-actifs qui n’ont qu’à travailler). Zizi Rider, le comptable, n’aurait pas fait mieux. Tsarko non plus qui en fusionnant pôle-emploi avec l’Unedic a gentiment transféré la charge du premier à la seconde (plus de 3 milliards).
Mac-Tron, l’écologiste désormais bien connu, a donné son feu vert au traité de commerce UE/Mercosur. Comme pour le CETA avec le Canada. Il s’est glorifié d’avoir obtenu l’engagement des heureux élus vis-à-vis de la COP21 sur le climat en 2015. C’est très drôle. En effet, le Canada va polluer encore plus en ayant donné le feu vert au pétrole de schiste bitumineux de l’Alberta et Bolsonaro a entrepris de zigouiller la forêt amazonienne et ses indigènes. On doit remarquer que le principal bénéficiaire du nouveau traité sera l’Allemagne pour laquelle les droits de douane sur les bagnoles et la chimie seront diminuées. En revanche l’agriculture et l’élevage français seront les grands perdants (importation massive de bœuf aux hormones et aux antibiotiques, de poulets en batterie, de soja transgénique, normes très inférieures à celles imposées aux agriculteurs français…). Vous me direz qu’in fine la France peut ne pas appliquer ce traité. C’est de la rigolade car les produits lui parviendront via les importations d’autres pays alors même que l’Allemagne fait tout pour interdire la traçabilité des produits et le non-affichage de type nutriscore à l’échelle européenne. Et le bétonnage de terres agricoles continue avec par exemple Europa City.
Le gauleiter Mac-Tron mérite bien sa médaille de lider maximo du SLC en Europe et est le champion toutes catégories du double jeu et du mensonge.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

sans violence et sans haine |
Changer Amiens |
Parti de Gauche. Commission... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "كُن...
| ALLIANCE POUR LA NORMANDIE
| degaulois.justice.fr