les armes de la critique

Bienvenue sur mon blog

(Il) Nous-fera-tout, Mac-Tron le vampire du SLC en France

Classé dans : politique — 07/27/2019 @ 9:31

Malgré un léger tassement du rythme des réformes par suite de l’effet gilets jaunes, Mac-Tron persiste et signe pour convertir définitivement le pays au SLC suivant le modèle ordo-libéral des Teutons. Voilà quelques nouvelles récentes du front ripoublicain.
Delevoye, « Haut Commissaire » à la réforme des retraites vers un « système universel » simplificateur et équitable a déposé ses conclusions. Elles contiennent des études de cas dont on apprend ce jour que les comparaisons en sont biaisées (le calcul pour l’ancien système fait comme si la réforme Touraine était terminée !). Normal quand on se souvient du mot de Churchill : les seules statistiques fiables sont celles que j’ai moi-même truquées. Après avoir fait mine de démissionner quand le pouvoir a annoncé un âge-pivot (64 ans pour avoir une retraite sans décote), le sieur Delevoye a obtempéré et l’a fait figurer dans ses préconisations, dont par ailleurs il est claironné que le gouvernement en fera ce qu’il voudra après une nouvelle phase de concertation avec les partenaires sociaux.
Toujours aussi fiscariote et sapeur Camember, le gouvernement entend piquer 1 milliard au fonds du 1% pour le logement et serrer à nouveau la vis sur les APL. Puiser des sommes consistantes dans les niches fiscales données aux entreprises semble avoir été sérieusement laminé. Le futur regroupement de toutes les aides sociales dans une allocation universelle et unique paraît être placé sous le signe des économies. Affaires à suivre tant l’écart entre le pense, le dire et le faire est important et tant le diable se loge dans les détails. Par exemple, le prélèvement à la source a dégagé un milliard de bénéfices car les fraudeurs ont dû enfin déclarer leurs revenus exacts.
On sait que la réforme de l’assurance-chômedu fera de très nombreuses victimes alors que la taxation des contrats courts se révèle tout à fait limitée. L’augmentation du budget de la Sécu a été plafonnée à 2 %, ce qui sera pratiquement mangé par l’inflation. Les urgences en grève depuis 2 mois n’ont rien obtenu ou presque (une prime de risque ridicule) ; mais il est vrai que faire grève seulement en portant un brassard n’est pas de nature à faire fléchir le gouvernement qui ne pige que les rapports de force et la mauvaise publicité dans les médias.
La Justice continue d’aider le gouvernement dans sa volonté « réformatrice », c’est-à-dire régressive. La Cour de Cassation, en séance plénière et solennelle, a donné raison au gouvernement en ce qui concerne la fronde des tribunaux de prud’hommes sur les indemnités de licenciement « sans cause réelle et sérieuse » ; mais la fronde persiste car cet arrêt n’est pas assorti d’obligation. C’est normal car elle est construite (recrutement, nominations, promotions) pour faire la part belle aux magistrats les plus dans le vent et car il ne s’agit que d’une autorité judiciaire non indépendante du pouvoir malgré les multiples rappels à l’ordre des instances de Bruxelles. Rappelons qu’un seul magistrat a refusé de prêter serment au maréchal Putain. On sait aussi que la police se juge elle-même (IGPN) et que les violences policières n’ont à ce jour produit aucune condamnation même quand les fautes sont flagrantes (la retraitée de Nice contre laquelle le procureur avait menti !), la vieille dame de Marseille, les brutalités de Toulon (on apprend qu’une information judiciaire vient d’être ouverte 6 mois après, ce qui est à comparer aux délais des « comparutions immédiates » pour les gilets jaunes) … Il est probable que l’IGPN qui va rendre incessamment son rapport va dédouaner la police de la disparition de Steve à Nantes.
Bruxelles vient de remonter les Bretelles de Paris à propos de l’usage de la glu et de filets (interdits en Europe) pour la chasse aux oiseaux. Mais le gouvernement, pour des raisons bassement électorales, tient « en même temps » à soigner les chasseurs (chasse aux oies cendrées lors de leur migration, division par 2 du prix du permis de chasse national, déclassement d’une zone humide protégée pour y permettre la chasse) et à installer le SLC en France. Ce qui est manifestement et de droite et de droite. Autre gâterie macronienne : dans les zones ou lieux classés, dont Natura 2 000, c’’est désormais le préfet qui donnera ou non les autorisations de construire (au lieu d’un aréopage national) ; comme si un préfet, qui plus est aux ordres du pouvoir central, était inaccessible aux pressions locales en tout genre !
Le bétonnage continue ; Europa-City, tunnel Lyon-Turin, canal du Nord, bassins de retenue de flotte pour les adhérents de la FNSEA (pas d’action contre celui, illégal, de Caussade ; retour de l’idée de celui de Sivens). C’est qu’il faut fournir des chantiers à Bouygues, proprio de TF1, LCI, TCM, et consorts pour que leurs bénéfices perdurent (d’où la profusion de ronds-points en France). Comme on disait en 1968 chez Tati : pendant le saccage (maintenant de la planète), la vente continue. Total a obtenu le droit très écologique d’importer 300 000 tonnes par an d’huile de palme pour sa raffinerie d’agro-carburant. La mine de Salsigne n’a toujours pas été nettoyée, les algues vertes toxiques et puantes prolifèrent. Entre la croissance, soi-disant porteuse d’emplois (moyen de chantage classique des industriels et autres affairistes) et l’écologie, le résident à l’Elysée a fait son choix : celui du SLC über alles (du reste, le pouvoir ne fait pas grand-chose pour s’opposer aux progrès du système Uber et consorts). Naturellement, l’assemblée de godillots à la chambre des députés a voté pour entériner le CETA tout en honorant la petite écolo mobilisatrice des jeunes contre l’inaction des gouvernements en faveur du climat. Contre la canicule, le pouvoir fait surtout grand étalage de communication infantilisante comme si les gens étaient idiots et avaient besoin de l’Etat pour se protéger.
Les nominations de copinage continuent : à la tête de radio-France, à celle du CNC ; Mac-Tron, trop isolé, a besoin de sa petite garde prétorienne de féaux, voire de séides comme Benalla (akbar), les procureurs, les hauts magistrats. M. Griveaux, quoiqu’on en dise a été désigné par le Zident en personne comme candidat LREM à la mairie de Paris. On magouille pour avoir le maximum d’élus locaux en 2020 (afin de s’emparer du Sénat) en projetant des alliances avec des maires macron-compatibles. La politique, contrairement à l’andouillette, sent de plus en plus la merde politicarde de l’ancien monde.
Las, le pouvoir qui a lâché quelques picaillons en faveur des petites classes moyennes actives, et a promis moins 5 milliards d’impôt sur le revenu pour elles, cherche désespérément 3 milliards pour boucler le budget 2020. Pour en arriver à 2,1 % de déficit, il serait question de raboter encore plus les avantages familiaux pour les riches (allocations et quotient familial). Rappelons que ces choses étaient liées à la justice horizontale : ne pas défavoriser les familles nombreuses vis-à-vis des couples sans enfants.
Ainsi va le monde macronien, celui qui pour imposer sa loi, étatise et centralise tout en transformant le dialogue social en mascarade. Cher philosophe de contrebande, méditez ce mot de Montesquieu : le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

sans violence et sans haine |
Changer Amiens |
Parti de Gauche. Commission... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "كُن...
| ALLIANCE POUR LA NORMANDIE
| degaulois.justice.fr